ContactFacebook Facebook

Les neurosciences foutent-elles le bordel dans nos certitudes?

“On a toujours fait comme ça”.

Depuis quelques années, les neurosciences zooment sur nos neurones et nous laissent entendre que oui…il y a moyen d’apprendre facilement, avec plaisir et en mémorisant de manière durable.

Facilement? Oui et sans avoir le sentiment de “faire l’effort d’apprendre”. Avec plaisir? Oui et en ayant faim d’apprendre, parce que c’est agréable. De manière durable? Oui, en fixant l’info pour y avoir accès lorsque c’est nécessaire.

Mais pas de n’importe quelle façon. Face à vos enfants, vous est il déjà arrivé de leur lancer des “Tiens toi droit quand tu étudies” ou “Mais arrête donc de bouger!” Moi souvent. Si la réponse est “oui”, vous êtes concrètement, tout comme moi, à côté de la plaque! Nos références sont souvent liées à des images de classes en rangs, un silence de mort. Une obligation “d’apprendre par cœur” des formules complexes. “Si tu connais tes formules, tu sais tout résoudre”… et si par hasard il était nécessaire de comprendre l’utilité? Et si le mouvement facilitait l’apprentissage, la compréhension et la fixation des informations? On a toujours fait comme ça! Pourquoi changer? Un des premiers apprentissages des neurosciences est celui de bouleverser nos acquis en termes de compréhension de la mémoire.

C’est un peu comme si on redevenait vierge de toutes nos certitudes pour laisser place à la nouveauté, à la liberté, à une seconde chance en prenant le problème par un autre bout! Le cerveau dans sa complexité dévoile petit à petit ses secrets, nous permettant de remettre les compteurs à zéro.

C’est dans un état d’esprit léger que notre équipe se lance dans de nouveaux apprentissages avec la certitude de pouvoir intégrer de nouvelles formes de pensée. Ainsi, alors que je me remémore mes blocages adolescents face aux mathématiques, je peux enfin comprendre ce qui a manqué à mon cerveau pour embrasser cette matière à deux bras.

Même si je ne compte pas me lancer le défi de revisiter les inéquations et les asymptotes, je me sens carrément déculpabilisée de ne jamais être devenue une craque en maths. Dans le cadre du bien-être à chaque instant de sa vie, parents, enseignants et/ou ados et jeunes adultes peuvent avoir accès en une journée de formation à des chemins différents à choisir pour mettre en place des conditions optimales face aux apprentissages.